La librairie "La Balance", à Paris

Publié le par La science-fictionaute

Publicite La Balance, Fiction N°5 avril 54 

 

Voici une intéressante publicité insérée dans le magazine Fiction N°5 d’avril 1954 :

La Balance a été la première librairie spécialisée en Science-Fiction à Paris.

Elle a été créée fin 1953 par une jeune femme, Valérie Schmidt.

 

Cette librairie commercialisait les tous premiers ouvrages SF arrivant en France :

-       La collection « Le Rayon Fantastique », chez Hachette,  crée en 1951

 

-       La collection « Anticipation », au Fleuve Noir, crée en  1951

 

-       La collection « Présence du Futur », chez Denoël, crée en 1954

 

-       Les revues « Fiction » et « Galaxie », crées respectivement en 1953 et 1964

 

-       Des ouvrages d’occasion provenant de bouquinistes installés des quais de Seine

  

Elle a également joué le rôle d’incubateur et de catalyseur dans le domaine littéraire qui nous intéresse, puisque dans l’arrière-salle, un petit groupe de fans se regroupait régulièrement : Jacques Bergier, Philippe Curval, Pierre Versins, Francis Carsac, Jacques Sadoul, Gérard Klein, Jacques Goimard, Alain Dorémieux, Jacques Sternberg et quelques autres. Tous ces noms ont joué par la suite un rôle important dans l’histoire de la Science-fiction en France en tant qu’écrivains, essayistes, éditeurs, et rédacteurs en chef.

En 1954, Valérie Schmidt organise dans la librairie une exposition joliment nommée « Présence du Futur ». Ce titre sera repris par les éditions Denoël pour créer leur nouvelle collection, sans en informer la créatrice de l’exposition, procédé quelque peu cavalier…

En 1957, Valérie Schmidt doit rendre le local à sa propriétaire et déménage la librairie dans un espace beaucoup plus petit, à peine plus grand qu’un couloir, qu’elle a appelé fort judicieusement « L’atome », rue de Seine, toujours à Paris.

Compte tenu de l’étroitesse du local, le petit groupe d’habitués qui avait l’habitude de tenir salon à « La Balance » s’est peu  à peu délité, et la librairie a fermé définitivement en 1962.

Si je trouve une publicité pour « L’Atome », je ne manquerai pas de l’ insérer à ce billet.

Sources :

Bifrost N°46 spécial Gérard Klein, éditions du Bélial,  avril 2007

Histoire de la Science-Fiction moderne Tome 2, par Jacques Sadoul, éditions J’ai Lu, 1975

 Pour en savoir plus :

http://jacques-sternberg-liconoclaste.perso.sfr.fr/vert/bulletin/bulletin0/valerie.html

http://www.liberation.fr/grand-angle/0101516187-le-dejeuner-fantastique

Publié dans Bla Bla

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article